Extrait 8 : Marcel Proust

"Car si la robe de ce jour-là avait quelque chose d'attentif en son mimétisme, ce n'était certes pas de Madame Swann qu'elle était aux aguets, tandis qu'à la fois chasseur et piège, elle tendait vers tout ce qui n'était pas le corps qu'elle revêtait un affût pouvant menacer chacun de nous, si bien que la crainte s'ajoutait à l'admiration éprouvée devant quelques superbe prédateur, comme le voile se superposait au-dessus du foulard. Animale, végétale et marine, la robe de ce jour-là était universellement ambivalente, vivace tunique jupitérienne ou fluente écharpe de Thétis, on ne savait, aussi Madame Swann était-elle presque effacée, humaine image pâlie, comme celles qui s'évanouissent parmi les entrelacs de lianes ornant aujourd'hui le bois des cadres."

Gabrielle WITTKOP, Usages de faux, éd. Verticales, octobre 2018, avec une préface de Jean-Baptiste Del Amo et une couverture de Sarah Battaglia