En 2001, après des années de silence, deux œuvres de Gabrielle paraissaient aux éditons Verticales, l'une inédite : Sérénissime assassinat, l'autre déjà publiée chez Christian Bourgois en 1975 : La Mort de C. / Le Puritain passionné. À cette occasion, Gabrielle m'accordait un entretien dans sa chambre d'hôtel parisienne. Le texte de cet échange était déjà disponible sur le site. Je vous propose d'entendre (ou de réentendre, puisque l'interview avait été diffusée à l'époque dans l'émission Paludes sur les ondes de Radio Campus Lille) la voix prodigieuse de Gabrielle, dont le timbre résonne encore si nettement à mon oreille, treize ans après sa disparition le 22 décembre 2002. Champagne, chère Gabrielle !