.

LE NÉCROPHILE (1972)


  • Le Nécrophile, éd. Régine Deforges, coll. Bibliothèque Noire, 1972. Réédité en 1990. Cette édition, qui fait connaître Gabrielle Wittkop, est également entachée de fautes. En 1972, elle est surtout défigurée par le texte de Jean-Louis Degaudenzi, "Necropolis", que Gabrielle trouvait absolument consternant.








  • Le Nécrophile, éd. La Musardine, coll. Lectures amoureuses de Jean-Jacques Pauvert, 1998. Malheureusement, le texte "Necropolis" est toujours là et Gabrielle regrettait beaucoup le choix fait pour la couverture, ainsi que la médiocrité du papier.









  • Le Nécrophile, éd. Verticales, 2001. Édition revue et corrigée par l'auteur, enfin conforme à ses désirs, et accompagnée de six collages originaux.









En traduction:
  • El necrofilo, éd. Tusquets, coll. La sonrisa vertical, 1995 (traduction en espagnol de Joaquin Jorda)







  • Il necrofilo, éd. ES, Biblioteca dell'eros, 1998 (traduction en italien de Renato Baldassini). Cette édition contient les collages de l'auteur repris chez Verticales en 2001, ainsi qu'une postface de l'auteur, écrite en février 1998.







  • A nekrofil, éd. NewMark, Polgart, coll. Tabu.erotika, 2003 (traduction en hongrois de Kolozsvari Papp Laszlo)








  • Nekrofil, éd. Kolonna, 2003 (traduction en russe non autorisée par Anatoly Velitchko)









  • Nekrofilen, éd. Vertigo, 2004 (traduction en suédois de Lisa Andersson et Carl-Michael Edenborg)








  • Necrofilul, éd. Trei, 2007 (traduction en roumain de Doru Mares, préface de Vasile Dom. Zamfirescu):









  • Le Nécrophile, éd. Kokusho-kanko-kai, 2009 (traduction en japonais d'Akiko Yasui et Yasushi Noro):









  • The Necrophiliac, éd. ECW Press, 2011 (traduction en anglais par Don Bapst):








  • De Necrofiel, éd. Van Gennep, 2013 (traduction en néerlandais par Hester Tollenaar):









  • Le Nécrophile - La Mort de C., éd. Antares, 2014 (traduction en arménien par Sargis Davtyan):








LA MORT DE C. (1975)

  • La Mort de C., éd. Christian Bourgois, 1975. Texte accompagné du "Puritain passionné", que Gabrielle avait envisagé de ne plus publier.







  • La Mort de C., éd. Verticales, 2001. Toujours accompagné du "Puritain passionné", Gabrielle ayant reconsidéré son appréciation. La reparution de ce livre marque, avec Sérénissime assassinat, le retour de Gabrielle sur les tables des libraires, et le début d'une fructueuse collaboration avec les éditions Verticales.









Traduction :

  • Le Nécrophile - La Mort de C., éd. Antares, 2014 (Traduction en arménien par Sargis Davtyan):








LES HOLOCAUSTES/ LE SOMMEIL DE LA RAISON (1976)

  • Les Holocaustes, éd. Henri Veyrier, 1976. Recueil de nouvelles contenant "Les Holocaustes", "Instant où tout va tomber en poussière", "Harley", "Le Sommeil de la raison", "Image en gris ou Photographie eines Lustmörders", "Le Ventre". Couverture de Gilles Rimbault, à qui Gabrielle a consacré un texte en 1976, lors d'une exposition à la Galerie Alain Schoffel, Paris.







  • Le Sommeil de la raison, éd. Verticales, 2003. Edition revue et corrigée par l'auteur, qui avait expressément demandé la disparition de toute référence à l'édition Henri Veyrier. Recueil de nouvelles contenant "Le Sommeil de la raison", "Le Prix des choses" ("Les Holocaustes"), "Tel père, telle fille ou Les Trahisons libertines" ("Instant où tout va tomber en poussière"), "Le Ventre", "Image en gris ou Photographie eines Lustmörders", "Harley".









En traduction:
  • Son razuma, éd. Kolonna, 2009 (traduction en russe d'Anatoly Velitchko et Valery Nougatov)










GILLES RIMBAULT (1976)

  • Gilles Rimbault, Galerie Alain Schoffel, 1976. Ce catalogue consacré au peintre et dessinateur Gilles Rimbault contient deux textes de Gabrielle: "Gilles l'Eventreur" et "Le Vampire de Düsseldorf".









Aucune traduction connue.

LITANIES POUR UNE AMANTE FUNÈBRE (1977)

  • Litanie per un 'amante funebre/ Litanies pour une amante funèbre, éd. Cegna, 1977. Etrange objet, contenant trente-trois poèmes de Gabrielle, accompagnés de trente et une photographies d'Irina Ionesco, le tout en édition bilingue (traduction en italien de Armando Ginesi) et l'ensemble étant dédié "aux chauves-souris" ("ai pipistrelli"). Gabrielle se montrait extrêmement fière (et à juste titre) de ses poèmes macabres, mais se désolait des photographies, qu'elle qualifiait de "kitsch".









Aucune traduction autre qu'en italien.

GRAND GUIGNOL (1979)

  • Grand Guignol, éd. Henry Veyrier, 1979: Ouvrage publié en collaboration avec François Rivière, qui en a écrit presque tous les textes. Gabrielle est l'auteur des chapitres suivants: "Origine et développement de l'épouvante dramatique", "Le naturalisme au théâtre d'épouvante", "Epouvante et exotisme", "Le Grand-Guignol, entre le savoir-faire et la naïveté" (chapitres 2, 3, 4 et 5).










En traduction:

  • Grand Guignol, éd. Mirai-sha, 1990 (traduction en japonais de Yasuhiro Hariki). Je remercie Yasushi Noro pour ces renseignements.










LES RAJAHS BLANCS (1986)

  • Les Rajahs blancs, éd. Presses de la Renaissance, 1986. Nouvelle édition du roman parue le 7 mai 2009 aux éditions Verticales. Nouvelle couverture!









En traduction:
  • Belye Radzhi, éd. Kolonna, 2011 (traduction en russe par Valery Nougatov):










HEMLOCK (1988)

  • Hemlock ou Les Poisons, éd. Presses de la Renaissance, 1988








En traduction :
  • Hemlock ili yady, éd. Kolonna, 2012 (traduction en russe par Valery Nougatov) :





LES DÉPARTS EXEMPLAIRES (1995)

  • Les Départs exemplaires, éd. de Paris/Max Chaleil, 1995. Recueil de trois nouvelles: "Idalia sur la tour", "Les Nuits de Baltimore" et "Une descente". Une quatrième nouvelle devait figurer dans l'ouvrage mais a été écartée par l'éditeur, déjà peu enthousiaste pour la publication du livre. Gabrielle était atterrée par la médiocrité de la quatrième de couverture. Réédition le 27 septembre 2012, à l'occasion du dixième anniversaire de la mort de Gabrielle, dans une édition révisée et augmentée de deux nouvelles inédites : "Les derniers secrets de Mr T.", "Idalia sur la tour", "Les Nuits de Baltimore", "Une descente" et "Claude et Hippolyte ou L'inadmissible histoire du feu turquois", éd. Verticales, 2012.









En traduction:
  • Obraztsovaya smert, éd. Kolonna, 2009 (traduction en russe par Valery Nougatov)








  • Exemplary Departures, éd. Wakefield Press, 2015 (traduction en anglais par Annette David)






L'ALMANACH PERPÉTUEL DES HARPIES (1995)

  • L'Almanach perpétuel des Harpies, éd. L'Ether Vague-Patrice Thierry, 1995. Après le décès de Patrice Thierry, la maison a été reprise par les éditions Verdier, qui continuent de diffuser en toute illégalité cet opuscule savoureux, que Gabrielle considérait comme mineur, malgré tout son charme.









En traduction:

  • Vetchnyi Almanach Garpii, éd. Kolonna, 2008 (traduction en russe de Valery Nougatov)










SÉRÉNISSIME ASSASSINAT (2001)

  • Sérénissime assassinat, éd. Verticales, 2001. La publication de ce roman marque le retour de Gabrielle sur la scène littéraire, grâce aux éditions Verticales, à Bernard Wallet, et à mon rôle d'intermédiaire entre eux. Une version de poche est sortie en 2002 chez Points Seuil.









En traduction:
  • Der Witwer von Venedig, éd. Carl Hanser, 2002 (traduction en allemand de Claudia Kalscheuer, qui reçoit le prix André Gide pour ce travail). Une édition de poche est parue en 2005 (éd. Deutscher Taschenbuch)








  • Serenisimo asesinato, éd. Anagrama, coll. Panorama de narrativas, 2002 (traduction en espagnol de Rosa Alapont)








  • Serenisim asasinat, éd. Samuel Tastet (EST), 2003 (traduction en roumain de Andreea Vladescu)








  • Serenissimo assassinato, éd. Teorema, coll. Estorias, 2003 (traduction en portugais de Carlos Correia Monteiro de Oliveira)








  • Traduction en grec, éd. Psychogios, 2004








  • Murder Most Serene, éd. Wakefield Press, 2015 (traduction en anglais par Louise Rogers Lalaurie)







NOUVEAUX MÉMOIRES DE L'ABBÉ DE CHOISY, POUR SERVIR DE SUPPLÉMENT AUX MODES DU GRAND SIÈCLE (2002)

  • Nouveaux Mémoires de l'abbé de Choisy, pour servir de supplément aux modes du Grand Siècle, éd. Yvon Lambert, 2002. Il s'agit d'un ensemble de collages de Gabrielle, accompagnant des extraits des Mémoires de l'abbé de Choisy (1727)









Aucune traduction.

LA MARCHANDE D'ENFANTS (2003)

  • La Marchande d'enfants, éd. Verticales, 2003. Publication malheureusement posthume d'un texte que Gabrielle avait pensé éditer chez L'Ether Vague, ce qui n'avait pu se faire suite au décès de Patrice Thierry. Puis elle avait envisagé une édition posthume, avant de céder aux prières de Bernard et aux miennes. Sa mort en décembre 2002 l'a empêchée de corriger les épreuves.









En traduction:
  • A traficante de crianças, éd. Antigona, 2005 (traduction en portugais de Luis Leitão)








  • Barnahandlerskan, éd. Vertigo, 2007 (traduction en suédois de Camilla Nillson):








  • Torgovka detmi, éd. Kolonna, 2007, le roman étant accompagné de la nouvelle "Le Puritain passionné". (Traduction de La Marchande d'enfants en russe d'Anatoly Velitchko et du Puritain passionné en russe d'Olga Greenwood)









CHAQUE JOUR EST UN ARBRE QUI TOMBE (2006)

  • Chaque jour est un arbre qui tombe, éd. Verticales, 2006. Le manuscrit, intitulé Hippolyte ou Les Félicités de l'égotisme, a été retrouvé par moi dans la chambre de Gabrielle à Francfort, en évidence avec ses autres textes, sans doute pour nous faire ce cadeau. Elle m'avait parlé d'un manuscrit qui lui servait de vivier pour d'autres textes (et on repèrera effectivement dans ce roman de nombreux passages figurant dans des récits déjà publiés) mais ne me l'avait jamais fait lire. Bernard Wallet a eu l'excellente idée d'en changer le titre et je me suis occupé de son édition, le manuscrit se révélant parfois obscur et désorganisé. Réédité en collection Folio le 1er décembre 2007.









En traduction:
  • Kazhdyi den - padayuscheee devero, éd. Kolonna, 2007 (Traduction en russe de Valery Nougatov)










CARNETS D'ASIE (2010)

  • Intitulé Souvenirs d'Asie et Carnets d'Asie sur les diverses copies du manuscrit en ma possession, ce texte a été agencé par Gabrielle elle-même l'année de sa mort, en 2002. Elle a refondu le matériau que constituaient ses carnets de voyage en Asie, coupant et collant des tapuscrits et complétant parfois de sa main pour relier l'ensemble. Ce recueil écrit d'une plume alerte fourmille d'observations et de formules jubilatoires. Gabrielle avait également préparé un cahier photographique, particulièrement imposant, dans lequel les éditions Verticales et moi-même avons puisé les clichés les plus marquants. Il a été décidé par l'éditeur d'accompagner l'ouvrage d'un glossaire des mots étrangers dont le sens n'était pas explicité directement dans le texte par l'auteur.